De 2001 à 2004, 3 988 accidents de la pollution des eaux se sont produits en Chine et la qualité des eaux des fleuves majeurs continuait à se détériorer, selon un rapport sur la mise en application de la loi sur la prévention et le contrôle de la pollution des eaux.

Sheng Huaren, vice-président du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) de Chine, a fait un rapport sur la mise en oeuvre de cette loi devant les législateurs chinois.

Sheng a indiqué dans son rapport que le volume de dégagement des eaux usées du pays s'est accru d'année en année, bien que 111, 5 milliards de yuans de bons du trésor aient été placés dans les projets de prévention et du contrôle de la pollution des eaux.

Selon les statistiques du bureau d'Etat de la protection de l'environnement, le volume d'évacuation annuelle des eaux usées du pays a augmenté à 48,2 milliards de tonnes en 2004, contre 42,8 milliards de tonnes en 2001.

Dans les années 1980, selon le rapport, l'injection annuelle des eaux usées dans le fleuve Jaune, le second long fleuve du pays, était environ de 2milliards de tonnes, mais aujourd'hui, la quantité a haussé à plus de 4 milliards de tonnes. Depuis 1993, plus de 40 accidents de pollution des eaux se sont produits dans bassin du fleuve Jaune qui est considéré comme "rivière mère de la Nation chinoise".

Dans ce rapport, Sheng a dit que la qualité des eaux de 7 fleuves majeurs du pays continuait à se détériorer. A l'heure actuelle, plus de 50% d'eaux de ces fleuves ne peuvent servir d'eau potable.

Il est à noter que le fleuve Huaihe avait connu la plus grave pollution depuis longtemps à cause des eaux usées dégagées par les petites entreprises industrielles.

M. Sheng a souligné dans son rapport que des progrès avaient été faits dans le contrôle des eaux usées industrielles, et qu'un total de 23,2 milliards de yuans avait été investis dans l'amélioration de la capacité de traitement des eaux usées industrielles du pays.

Depuis 2000, environ 15 000 usines qui avaient provoqué une pollution sérieuse et une grande consommation en énergie ont été obligées de fermer.

Toujours selon le même rapport, pour l'instant, la capacité de traitement des eaux usées urbaines du pays s'est améliorée et le taux de traitement des eaux usées urbaines a augmenté de 45%, contre 32% en 1999.

source xinhuanet     2005/06/30